La plateforme Koena en vidéo pour le CES !

Ce premier article de l’année est pour Koena l’occasion de vous adresser nos meilleurs vœux pour 2018, et de partager avec vous une nouvelle que nous avions déjà annoncée sur les réseaux sociaux. Du 9 au 12 janvier 2018 se tiendra à Las Vegas le plus grand salon du monde sur l’innovation technologique : le Consumer Electronic Show (CES), et Koena y aura un stand pour présenter notre future plateforme Koena ! L’occasion pour nous de vous en dire un peu plus sur nos développements en cours et de vous présenter la vidéo que nous avons produite pour l’occasion.

Koena au CES

« Bonjour, je travaille au pôle de compétitivité Systematic dont vous êtes membre. Vous avez fait une présentation en plénière dernièrement, seriez-vous intéressée pour présenter votre travail au prochain CES à Las Vegas, sur le stand Paris Région ? Votre projet cadre très bien avec les innovations recherchées. Il nous faudrait une réponse d’ici le 15 octobre, date limite de validation des exposants par le CES

Voici en substance le coup de fil reçu le 12 octobre  dernier, la tête plongée dans d’autres dossiers. Passé l’effet de surprise, est venu le temps du doute. Est-ce bien raisonnable ? Même si le stand et l’accompagnement par FrenchTechHub sont subventionnés, il y aura des dépenses non prévues… Et puis, cette vidéo humoristique « Vis ma vie de startup » m’est revenue en mémoire. La comm’, c’est bien, mais est-ce vraiment utile, là, tout de suite, alors que nous démarrons tout juste nos développements pour la plateforme Koena ?

Puis le doute a laissé place à une évidence : être exposant au CES, faire partie de la délégation French Tech, c’est vraiment une opportunité à ne pas manquer pour présenter la plateforme Koena. Idée confortée après en avoir discuté avec d’autres entreprises ayant déjà été exposantes sur ce salon.

À propos du CES

Le CES en chiffres, c’est plus de 170 000 visiteurs venant de plus de 150 pays différents pour découvrir plus de 3 900 exposants et plus de 300 conférences pendant 4 jours.

Vous l’aurez compris, le CES est le plus grand salon du monde où l’on peut découvrir depuis plus de 50 ans les innovations de demain. Et au sein du CES, l’Eureka Park est dédié aux startups pour présenter les idées et prototypes avant leur mise sur le marché. C’est là que sera Koena, au rez-de-chaussée dans le Hall G, sur le stand 50041 (voir la fiche en anglais sur le site du CES).

La plateforme Koena

Koena est une société avec une double activité :

  • une activité classique de conseil et formation spécialisée en accessibilité numérique ;
  • une activité de R&D de laquelle sont issus de nouveaux outils innovants pour faciliter la mise en accessibilité des contenus et services numériques, dont la plateforme Koena.

La plateforme Koena est destinée à 2 types de publics :

  • les professionnels qui produisent des contenus et services numériques ;
  • les utilisateurs en situation de handicap amenés à utiliser les contenus et services produits par les professionnels.

La plateforme Koena vise donc à la fois les professionnels et les particuliers, avec pour objectif de créer du lien entre ces deux publics.

D’un point de vue technologique, il y aura :

  • de l’automatisation de tests d’accessibilité pour faciliter au maximum les aspects les plus techniques et rébarbatifs  ;
  • de l’interactivité avec de petites surprises visant à motiver les utilisateurs de la plateforme Koena (professionnels et utilisateurs handicapés)  pour mieux comprendre leurs difficultés respectives et motiver le dialogue ;
  • de la ludification pour les professionnels qui pourront « jouer » à rendre leurs contenus et services plus accessibles ;
  • une interface pour guider les utilisatrices et utilisateurs handicapés à décrire de façon opérationnelle leurs besoins spécifiques ;
  • un service de médiation avec le recueil de témoignages certifiés par Koena comme provenant de vrais utilisateurs et la valorisation de ces témoignages quand c’est jugé pertinent par les deux parties.

Au-delà de la technique, c’est une autre façon d’aborder l’accessibilité numérique que la plateforme Koena entend proposer :

  • une méthode inclusive, où les premiers concernés, les utilisateurs à besoins spécifiques, participent au processus ;
  • une approche déculpabilisante, où le jeu et le lien social prédominent et où la norme est remise à sa juste place : celle d’un outil utile, nécessaire pour mesurer le travail effectué, et non plus une « note » incriminant les professionnels pas assez « conformes » ;
  • une vision pragmatique et solidaire, avec pour objectif de redonner le pouvoir aux gens de s’approprier cet enjeu majeur de l’accessibilité numérique qui est avant tout un enjeu citoyen, avant d’être un enjeu technique ou juridique.

Une vidéo « bande annonce » de la plateforme Koena

Pour présenter la plateforme Koena au CES, nous avions besoin de supports de communication. Quoi de plus parlant qu’une petite vidéo ? Pour vous en parler, je ne peux m’empêcher de reprendre l’expression de ma fille de 6 ans :

  • Maman, j’aimerais bien revoir la bande annonce s’il te plaît.
  • Quelle bande annonce ?
  • Ben, la bande annonce de Koena !

Et c’est vrai que cette vidéo pose la problématique à laquelle entend répondre la plateforme Koena : une bande-annonce en somme…

Une production maison : la recette Koena

Nos ingrédients secrets pour la production de cette vidéo pourraient se résumer par : un soupçon d’audace, de la générosité et du talent, une bonne dose d’enthousiasme et beaucoup d’amour…

Koena n’est pas une société classique, et nous avons l’insigne honneur de bénéficier de soutiens bénévoles qui souhaitent contribuer à nos projets. C’est ainsi qu’entre le moment où j’ai eu l’idée de faire une vidéo (avec zéro budget et un délai de réalisation de 2 semaines… hum…), mon coup de fil à Aziz pour avoir son opinion, son coup de fil enthousiaste à Julien, son ami réalisateur, qui lui-même embarqua son camarade Raphaël, puis mon appel à Maylis et Bob… En 48 heures, l’équipe était presque complète. Un petit passage dans le bureau de Sam à la pépinière de Sannois, et le casting était bouclé ! Inutile de vous dire qu’en interne, dans l’équipe Koena, l’enthousiasme était partagé.

Aperçu de la vidéo sur Youtube

Description de la vidéo

La vidéo dure 42 secondes, en clin d’œil à Douglas Adams et à son guide du voyageur galactique. C’est une vidéo purement visuelle qui se déroule sur un fond de musique et ne nécessite pas de sous-titrage pour être comprise.

En plus de cette transcription, une version audiodécrite sera prochainement proposée. À noter que cette version textuelle de la vidéo est une version remaniée du scénario écrit par Julien Joanny (que je remercie encore !).

Première partie : quand le numérique est inaccessible

Toute cette partie se fait sur fond d’une musique inquiétante de plus en plus violente. Il s’agit du morceau Thriller Suspense Trailer 8 T60 de Magnus Ringblom.

Séquence 1a : inaccessibilité et frustrations

Trois personnes ayant un handicap différent sont chacune en train de consulter avec une frustration apparente un terminal informatique qui leur est propre :

  1. Maylis, une femme sourde, cherche quelque chose qu’elle ne semble pas trouver sur sa tablette tactile en faisant la grimace. De sa main libre et avec l’expression de son visage, elle exprime sa frustration en langue des signes.
  2. Bob, un homme tétraplégique en fauteuil, hurle sur l’ordinateur portable qui lui fait face.
  3. Aziz, un homme aveugle, a son smartphone porté à l’oreille et fait glisser son doigt sur l’écran. Manifestement, cela ne se passe pas comme prévu car il tend d’un coup son téléphone devant lui, et appuie frénétiquement sur les touches, visiblement agacé.

Nos personnages sont ensemble dans un vaste hall d’accueil à la décoration spartiate. Bob est  présent dans le cadre dès le début, puis Maylis et Aziz entrent respectivement à gauche et à droite de Bob.

Séquence 1b : colère des utilisateurs et impuissance de la professionnelle responsable

Nos trois personnages sont de profil dans un nouveau bureau et expriment leur
mécontentement à une personne hors champ. Maylis s’exprime avec hargne en langue des signes avant de pointer la personne du doigt. Bob, dans son fauteuil, hurle sur la personne. Aziz brandit sa canne en direction de l’intéressée.

Puis on découvre leur interlocutrice, Sam, une professionnelle en charge du service numérique incriminé, derrière son bureau et qui nous fait face. Elle semble désemparée et tend les bras face caméra en signe d’impuissance.

Des dossiers tombent alors sur le bureau et s’accumulent rapidement jusqu’à faire disparaître Sam. Dans le même temps et en surimpression à l’écran, apparaissent successivement et les uns sur les autres les sigles des différentes normes en vigueur liées à l’accessibilité web (WCAG, RGAA, WAI-ARIA, Section 508, ATAG, UAAG, VPAT). Tant et si bien que l’écran finit par devenir complètement noir.

Transition : Koena

Plus de musique, seulement un fond sonore unifié. L’écran devenu noir figure désormais un écran d’ordinateur sur lequel il est tapé les lettres qui composent le mot Koena, ce qui déclenche une série d’étoiles et un changement d’ambiance.

Deuxième partie : quand le numérique est accessible, avec la plateforme Koena

Changement d’ambiance : toute cette partie se fait sur une musique à la fois apaisante et positive : Follow your dreams de Scott Holmes.

Séquence 2a : des utilisateurs ravis

Nous retrouvons nos trois comparses dans la situation de la séquence 1a, c’est-à-dire déjà tous présents à l’image, mais cette fois-ci chacun d’entre eux a l’air heureux et satisfait de pouvoir utiliser intuitivement son terminal informatique.
Les mots positifs caractérisants la plateforme Koena apparaissent en surimpression : ludique, simple, inclusif, efficace, motivant.

Les trois protagonistes manifestent en même temps leur enthousiasme. Maylis et Bob sourient à la caméra alors qu’Aziz tend son pouce levé dans notre direction.

Séquence 2b : une professionnelle détendue et souriante

Retour dans le bureau de la professionnelle, Sam. Sam sourit elle aussi face caméra, sereine. Son bureau est plus lumineux et les dossiers qui la cachaient ont disparu. L’image devient floue.

Conclusion

En conclusion apparaît en surimpression de l’image floue de la séquence précédente le logo de Koena, puis sur fond blanc s’inscrit la phrase suivante :  «Le numérique au service de l’inclusion».

Remerciements

Je tiens ici à remercier chaleureusement les personnes qui ont contribué à la réalisation de cette vidéo. 42 secondes, ça n’a l’air de rien, mais une vidéo de cette qualité demande une organisation rigoureuse et une mobilisation importante. Cela n’aurait clairement pas été possible sans le professionnalisme et l’implication de Julien Joanny, le réalisateur, qui a transformé mon idée en un vrai projet qu’il a conduit de bout en bout.

Julien a été aidé du discret Raphaël Zanetto, visiblement spécialiste de la lumière (mon incompétence en la matière ne me permet pas de mieux décrire son travail, mais il a été présent et actif pendant toute la matinée de tournage !).

Évidemment, qui dit vidéo, dit comédiens. Et nos amateurs ont assuré comme des pros, avec, par ordre d’apparition :

  • Bob Gomis, camarade entrepreneur à la pépinière d’entreprises ACCET sur le site de Neuville. Nous nous étions rencontrés lors d’un événement organisé à Sannois où Koena est hébergée et avons rapidement sympathisé. Bob porte un projet de média alternatif sur le handicap avec sa société Beaview.
  • Maylis Balyan, amie de longue date et professeure de langue des signes française avec sa société Sign95. Ses talents créatifs l’ont amenée au théâtre, et elle fait désormais également du Chansigne, notamment sur le spectacle «Je les signe tous» avec la chanteuse Mathilde dont vous pouvez voir un extrait en vidéo.
  • Aziz Zogaghi, rencontré via Twitter, puis en vrai lors du petit-déjeuner organisé pour France Université numérique à Sciences Po le 1er mars 2017 où j’ai eu le plaisir de présenter le travail de Koena. Depuis, nous sommes devenus amis, mais il est difficile de ne pas se lier d’amitié avec Aziz, dont les talents multiples n’ont d’égal que sa gentillesse et son humour en toutes circonstances.
  • Samantha Serpa, alias Sam, assistante à la pépinière d’entreprises ACCET à Sannois où Koena est hébergée. Sam, c’est le sourire de la pépinière, et elle a généreusement accepté de prêter son beau sourire pour cette vidéo.

Je remercie également Vivian Bertin, qui nous a autorisés à tourner dans les locaux de la pépinière d’entreprises ACCET à Sannois.

Enfin, même si la contribution n’est pas bénévole, je tiens ici à remercier chaleureusement Rachel Blancafort, qui a assuré la logistique et s’est impliquée elle aussi au-delà de sa mission pour faire de ce tournage un succès. La petite fée de Koena a su se rendre indispensable et son aide précieuse a grandement facilité le bon déroulé de ce projet.

Je conclus ce billet en vous souhaitant à nouveau une très belle et heureuse année 2018, et vous dis à très bientôt !

Armony

Une pensée sur “La plateforme Koena en vidéo pour le CES !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.